Un Agenda 21 est un véritable outil de programmation laissant une large place à la concertation au sein du territoire.
Cette démarche d’amélioration continue s’articule autour de 4 éléments :

  • La participation des acteurs et des habitants
  • Le pilotage du projet
  • L’évaluation
  • La transversalité des approches et des pratiques

1. La participation des acteurs et des habitants

Parce qu’il est essentiel de mobiliser l’ensemble des forces vives du territoire, la municipalité s’est appuyée sur différents outils et supports afin de susciter la participation de tous.
Agents municipaux : sensibilisation et intégration du développement durable dans pratiques, formation continue sur le développement durable, accompagnement dans les projets, etc.
Acteurs du territoire : par des actions de communication et de sensibilisation (communication sur les supports municipaux, réunions publiques, etc.) et par la mise en place d’instances participatives de proximité (Comités de quartier et Conseil Economique Communal)

2. Le pilotage du projet

Un comité de pilotage stratégique

Composé du Maire des membres de la Commission Développement Durable, des cadres de la Mairie, de la chargée de mission Agenda 21, de partenaires tels que la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) ou Limousin Nature Environnement (LNE) et du président du Conseil de quartiers.
Il veille au suivi de la démarche Agenda 21 et à la validation des choix stratégiques. Structure décisionnelle, il est le relais de la volonté politique et impulse la dynamique à l'ensemble des acteurs. Tout au long de la démarche, le comité de pilotage assure : les choix stratégiques (concertation, communication, etc.), la validation des étapes essentielles, la surveillance de son bon déroulement, la remontée d'informations au Conseil Municipal.

Une conduite de projets avec les services

  • Une réunion annuelle, pour établir un bilan des actions engagées par service et pour fixer des objectifs
  • Une lettre de cadrage annuelle diffusée lors de la préparation budgétaire
  • Des échanges réguliers sur de nouvelles pratiques
  • Des formations adaptées pour l’ensemble du personnel

3.     L’évaluation

Il s’agit là d’une approche essentielle de la démarche engagée. Elle permet d’établir un bilan et de rendre des comptes sur l’état d’avancement du projet. Ainsi, pour chaque action inscrite, des indicateurs sont renseignés, permettant le cas échéant de mettre en place des mesures correctives.

4.     La transversalité des approches et des pratiques

La mise en œuvre de l’Agenda 21 a favorisé l’articulation des outils mis en place et des actions menées par la municipalité dans différents domaines (urbanisme, développement économique, domaine social, etc.), pour construire ensemble et mobiliser davantage.
L’Agenda 21 a impulsé une transversalité grâce à la diversité des initiatives et des parties prenantes associées. L’Agenda 21 vient articuler l’ensemble des projets de la Collectivité, en parfaite correspondance avec le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI), assurant ainsi une légitimité de l’ensemble des démarches menées.