La  Collectivité  met  en  œuvre  des  moyens  importants  pour  l’entretien  des  espaces  verts  publics  et  de  la  voirie  afin  d’offrir  un  cadre  de  vie  agréable pour tous.
En cohérence avec cet objectif, elle appelle  chaque  citoyen  propriétaire  à  être  vigilant  quant  à  l’entretien  de  ses  haies,  arbres,  arbustes  qui  peuvent  empiéter  sur  la  voie  publique  ou  sur  la  propriété  voisine,  voire  risquent  d’endommager  les  réseaux aériens.
Au-delà des règles du droit privé réglementant les plantations (distance minimale  à  respecter  avec  la  limite  de propriété riveraine pour les arbres de  plus  de  2  mètres  de  haut  et  de  50  cm  pour  les  arbustes  -  Art  671  du Code Civil), les règles concernant les  arbres et les haies en limite de domaine public routier et sur les chemins ruraux stipulent que les plantations privées ne peuvent croître à une distance inférieure à 2 mètres de la limite du domaine routier (Art R116-2 du Code de la voirie publique). Par  ailleurs,  les  branches  et  les  racines  des  arbres  qui  avancent  sur  l’emprise des chemins ruraux doivent être coupées, à la diligence des propriétaires  ou  exploitants,  dans  des  conditions qui sauvegardent la sûreté et la commodité du passage ainsi que la conservation des chemins (Art D  161  du  Code  rural).  Tailler,  élaguer... c’est favoriser la sécurité des piétons et automobilistes, c’est aussi pérenniser  la  desserte  électrique  et  téléphonique !